Introduction


BOB MORANE ! À la lecture de ce nom, de nombreux souvenirs prennent l'assaut de ma mémoire: Souvenirs d'aventures pleines d'inconnu et de dangers dans les jungles d'Afrique, de Nouvelle-Guinée ou d'Amérique du Sud. Souvenirs de vilains mémorables dont les noms sonnent comme une menace: l'Ombre Jaune, le Dr. Xhatan, Miss Ylang-Ylang, le Tigre, Roman Orgonetz et de nombreux autres. Souvenirs de bêtes légendaires qui me faisaient passer un petit frisson de terreur: Les monstres de l'espace, les chasseurs de dinosaures, le dragon des Fenstone, le gorille blanc et les crapauds de la mort.

Et fait incroyable, à travers plus de 175 romans, Henri Vernes n'a pas encore réussi à incorporer un élément que l'on retrouve dans beaucoup d'oeuvres actuelles, l'ennui.

Car on ne s'ennuie jamais lors de la lecture d'un Bob Morane. En plus, M. Vernes a réussi un autre exploit digne de mention, il a trouvé des titres percutants pour toutes ces oeuvres, des titres qui ouvrent les portes de l'imaginaire, de l'aventure et du fantastique.

Au milieu des années soixante alors que je n'étais qu'un jeune adolescent et que je désespérais de trouver un livre digne de mes attentes, ce sont les titres et les couvertures de Pierre Joubert qui ornaient les aventures de Bob Morane qui ont dirigé mon choix. Malgré l'adage "ne juge pas un livre selon sa page couverture", Bob Morane est l'exception qui confirme la règle. D'ailleurs, les bandes dessinées avaient été ma porte d'entrée sur le monde merveilleux de la lecture et le visuel continuait d'exercer sur moi sa fascination.

Maintenant, le plus difficile restait à faire car il me fallait choisir et déjà, à l'époque, je faisais face à plus de 75 titres différents, tous plus alléchants les uns que les autres. La liste des romans disponibles était imprimée à l'intérieur, je résolus mon dilemme par une logique qui allait guider mes pas de collectionneur par la suite, je décidai de me procurer les trois premiers romans. Ainsi, si je me décidais à faire la collection complète, je serais parti du bon pied. Prenant mes deux dollars durement économisés, je me procurai les trois premiers titres soit La vallée infernale, La galère engloutie et Sur la piste de Fawcett. ( Un Bob Morane se détaillait à 0.65 sous l'unité à l'époque…)

Trente ans plus tard, je continue à enrichir ma collection et à investir gaiement mes économies dans les aventures de Bob Morane. Car, malgré le fait qu'Henri Vernes a célébré son 80e anniversaire, le 16 octobre 1998, il continue toujours à nous offrir de nouvelles aventures de son héros. Il réussit encore à nous charmer et à nous surprendre car Bob Morane touche à tout: Policier, aventure, espionnage, fantastique et science-fiction.

Comme vous pouvez le deviner, M. Vernes est pour moi un héros, un maître, un guide. Grâce à lui, j'ai pu m'évader et oublier un peu mon adolescence un peu terne. En plus, et c'est de cela que je lui suis le plus reconnaissant, il m'a permis d'élargir mes horizons. C'est en voyant son nom à la préface des 25 meilleures histoires noires et fantastiques de Jean Ray que j'ai pris la décision de me procurer le bouquin. Si Henri Vernes disait que ce livre était excellent, c'était une recommandation amplement suffisante pour votre serviteur.

Et c'est ainsi que j'ai découvert Jean Ray et Harry Dickson ainsi que tous les autres auteurs de la série Marabout Fantastique. De Harry Dickson à Sherlock Holmes, il n'y avait qu'un pas que j'ai franchi allègrement et ce fut l'effet boule de neige: Arsène Lupin, Hercule Poirot, Rouletabille, Maigret, Tarzan, Doc Savage et j'en passe. Et le grand magicien derrière tout cela: Henri Vernes qui gardait toujours son contrôle. Si j'avais tendance à l'oublier, il ne se gênait pas, lui pour me rafraîchir la mémoire. Que ce soit aux Editions Champs Élysées, à la Bibliothèque Verte ou aux Éditions Fleuve Noir, Bob Morane continuait à attirer ma curiosité. Bob Morane fait partie de ces héros éternels qui ne vieillissent jamais et dont on ne se lasse jamais.

Lorsque les Éditions Claude Lefrancq prirent la relève, ils eurent l'heureuse initiative de donner une adresse où on pouvait rejoindre M. Vernes. Je décidai donc de lui écrire afin de le remercier personnellement pour tout ce qu'il m'avait apporté. Je lui ai écrit à quelques reprises et toujours, il a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Je vous parlerai de la série télé, des cycles, de la série des Dessins Animés et vous donnerai une bibliographie complète avec un court résumé des romans. Et d'autres facettes de l'univers moranien !!!



Tout ceci pour vous dire que pour un héros qui vient de fêter ses 46 ans, Bob Morane continue de faire son bout de chemin en traînant derrière lui un énorme bagage de romans et surtout d'admirateurs fidèles qui ne semblent jamais se lasser de partir à l'aventure avec ce chevalier des temps modernes.

Mais pour l'instant, je vous invite à partir à l'aventure à travers ce Dossier qui tentera de vous séduire et de vous convaincre de joindre les nombreux lecteurs des aventures de Henri Vernes et de son héros, Bob Morane.

P.S.: En terminant, je voudrais remercier mes copains Ronald McGregor et Serge Baril pour les nombreuses images qui ornent ce Dossier. Leur professionnalisme donne une nouvelle dimension aux textes.

Scans: Ronald McGregor
Scans:
Serge Baril

Johnny Hart